In London with Polyphonic Size, David Bowie and The Beatles (part 2)

[Dans l’épisode précédent (Part 1), nous évoquions les deux concerts de Polyphonic Size à Londres et nos recherches de traces « paramusicales » , de souvenirs rock en tout genre.]

*

Parallèlement à Regent Street et Heddon Street, vous trouverez un rue sans véritable caractère  ( et surtout réputée pour ses tailleurs) :
Savile Row-Beatles rooftop concert

Savile Row a connu aussi une grande notoriété grâce aux Beatles qui y installèrent, en 1968-1969, les bureaux de leur maison de disques Apple Corps, au n° 3 de la rue, avec un studio d’enregistrement situé au sous-sol. Celui-ci servit à enregistrer des chansons de bien d’autres artistes qu’uniquement les Beatles comme le groupe gallois Badfinger.(source)

C’est sur le toit du n° 3  ( le bâtiment brun, à gauche) qu’a eu lieu, le 30 janvier 1969, un concert exceptionnel : le dernier des Beatles, concert connu sous le nom de  » Rooftop concert ».

Beatles Savile Row

Le concert a failli ne jamais avoir lieu. Dans une très intéressante biographie consacrée à John Lennon ( Philipp NORMAN, John Lennon. Une vie, Robert Laffon, 2010-version française), on apprend ceci : « Dix minutes environ avant qu’on commence, tous les Beatles se tenaient dans une petite pièce en haut de l’escalier et il n’était toujours pas certain qu’ils allaient se décider,se rappelle Lindsay-Hogg [réalisateur du film « Let it be »]. George ne voulait pas, et Ringo a commencé à dire qu’il ne voyait pas à quoi tout cela rimait. Et puis John a dit : »Oh, et puis merde, on y va ». (page 600).

Ci-dessous, un extrait : « Don’t let me down »  (sans jeu de mots) avec vues de la foule amassée en bas, dans Savile Row.

*

Coïncidence ou hasard objectif, le premier bus que je rencontre, une fois revenu sur Regent Street va, je vous le donne en mille , à…

Beatles Abbey road

Vite, une petite photo. Mais je n’ai pas envie d’aller faire le zozo sur le passage pour piétons d’Abbey Road. ( Pour voir la webcam : http://www.abbeyroad.com/crossing).

*

Je me rends plutôt à Soho, non loin de là, et en particulier dans » Carnaby Street ». La rue emblématique du Swinging London des sixties. Elle était encore intéressante dans les années 70 ( magasins de disques, t-shirts etc.). Mais aujourd’hui, c’est une bête rue pour enseignes de luxe. C’est nul.

Et pourtant, que vois-je, là, oui, là, sur la droite, juste sous l’arche…[source]

Carnaby Street -Size

Size?   Enfin, aurais-je trouvé une trace du groupe ?… Mais il y a un problème : il manque la moitié du nom!!  Comment est-ce possible?

Je m’approche, plein d’espoir, je photographie l’enseigne en couleur…

SIZE

A travers  la vitrine,  je regarde,  j’inspecte,   je zieute,  je scrute, mais zut…c’est encore un magasin de fringues. C’est à dev’nir dingue.  Polyphonic, c’est la déglingue…

Merde alors.  Et comme on dit en anglais :

FCUK

Il ne me restait plus qu’à filer en douce et à reprendre l’Eurostar.

d.

Remarque : non, vous n’êtres pas dyslexiques, il s’agit d’une enseigne de vêtements (encore!) dans Regent Street.

FCUK

Advertisements

4 réflexions au sujet de « In London with Polyphonic Size, David Bowie and The Beatles (part 2) »

  1. Je suppose qu’il devait aussi y avoir, quelque part dans les backstages du Marquee de 1988, un graffiti signé Roger-Marc (Polyphonic Size was here) ? Mais ces backstages existent-ils encore ? Ont-ils échappé aux bulldozers des promoteurs londoniens ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s